Accompagner le Vivant, pour une meilleure relation à Soi et au Monde

Qu’est ce que la sophrologie ?

Du grec, sôs = harmonieux, Phren = l’esprit et logos = la science. La sophrologie est donc littéralement la science de l’esprit harmonieux.

La sophrologie a été conçue par le neuropsychiatre Alfonso Caycedoe, en 1960.

La sophrologie est une technique psychocorporelle, verbale et non-tactile.

Elle vous permet de développer votre conscience à travers l’écoute de vos ressentis, de développer votre potentiel et d’améliorer ainsi votre bien-être physique et psychologique au quotidien.

Le processus sophrologique utilise 3 procédés aménant la détente, la connexion à vos ressentis, la prise de conscience de vos fonctionnements et leur transformation positive.

  1. la respiration contrôlée : issue du Yoga.
    Elle permet d’améliorer l’oxygénation du corps, de favoriser la concentration et de facilité le contrôle des émotions.
  2. la détente musculaire : issue de la relaxation progressive de Jacobson. Elle est engendrée par des mouvements volontaires du corps opposants contractions/décontractions. Elle permet de prendre conscience de ses tensions et de les diminuer.
  3. la suggestion mentale : est inspirée de l’hypnose et de la méthode Coué.
    Elle permet la visualisation d’images positives, de souvenirs, de situations futures afin de créer, se rémémorer des ressentis corporelles et intérieurs agréables, de s’y reconnecter, les développer, les utiliser.

La sophrologie – outil thérapeutique et de développement personnel

Ses bienfaits

  • améliorer la respiration,
  • apprendre à se détendre et se calmer,
  • prendre du recul, se recentrer
  • chasser les tensions, gérer ses émotions,
  • activer la vitalité,
  • canaliser ses pulsions et ses phobies (addictions, comportements pathologiques… )
  • gérer la douleur
  • accroître la confiance en soi, l’estime de soi
  • développer son adaptabilité,
  • accroitre sa concentration, la mémoire, la motivation,
  • favoriser la reconstruction physique et renforcer le métabolisme
  • favoriser le sommeil,
  • se préparer à un évènement (naissance, rendez-vous professionnel, sportif, un examen… )
  • soutien en cas de maladie (elle ne substitue jamais au traitement médical, elle est un plus afin de traverser le processus médical positivement).

Pour qui ? Où ?

La sophrologie peut se pratiquer – auprès des enfants, des adolescents, des adultes, des séniors – en accompagnement individuel ou en séance de groupe (pour une pratique hebdomadaire sur l’année), en ateliers (pour travailler en groupe sur un thème particulier), en stage (de plusieurs jours, en groupe pour un travail plus approfondi sur un thème défini).

Le sophrologue peut intervenir dans différentes structures :

  • en cabinet privé (pour un accompagnement thérapeutique ou de développement personnel personnalisé et complet).
  • les structures médicales, en soutien aux traitements médicaux (gestion de la douleur, du sommeil, l’accompagnement à l’abstinence, rééducation, amélioration de l’image de soi… ), soutien au personnel (prise de recul, gestion du stress… )
  • les entreprises : développement de la communication, gestion des conflits, amélioration des performences, prévention des burn out…
  • les clubs sportifs, culturels, artistiques : gestion du trac, amélioration de la mémorisation, développement de la créativité, récupération physique, préparation mentale…
  • les centres sociaux : pour développer l’estime de soi, l’insertion sociale ou professionnelle, la prise de recul du personnel…
  • milieu carcéral : gestion de la violence, insertion, prise de recul du personnel…
  • écoles, centres de formation : aide à la concentration, la mémorisation, la motivation, préparation aux examens, gestion des émotions et des conflits, prise de recul du personnel…
  • centre de bien-être : récupération physique, détente, vitalité, prise de recul du personnel…
  • maison de retraite : stimulation de la mémoire, gestion du sommeil, vitalité, stimulation des capacités motrices et cognitives, prise de recul du personnel…

La séance de sophrologie

La sophrologie se pratique habillée, si possible avec des vêtements confortables, sans chaussure. Vous êtes assis, débout ou couché. Le thérapeute n’a pas lieu de vous toucher.

La séance durent entre 1h30 et 2h.

  • L’anamnèse
    L’accompagnement débute par un entretien avec le sophrologue. Cet entretien permet au thérapeute d’analyser votre profil psychologique et de déterminer avec vous l’objectif de votre demande, afin d’établir le processus d’accompagnement.
  • La relaxation dynamique
    Vous effecturez une série de 1 à 4 exercices, assis sur une chaise ou débout. Ces exercices allient respiration contrôlée (inspiration/expiration, essentiellement abdominale) à des mouvements simples du corps. Ils vous permettent d’établir la détente de votre corps, la gestion de vos émotions, la prise de conscience de votre état intérieur, de diminuer les tensions, de vous connecter à vous-même. Ils sont un préalable à la sophronisation.
  • La sophronisation
    Assis sur une chaise ou couché sur un matelas, le thérapeute vous amène en état de conscience modifié, sommeil sophronique, à l’aide de sa voix. C’est l’induction. Vous suivez simplement sa voix, ses consignes de concentration sur des parties de votre corps, de détente corporelle et de l’esprit.

    L’état de conscience modifiée est un état de vigilance cérébrale, mesurable par électroencéphalogramme, situé entre la veille et le sommeil, à la limite du sommeil. C’est dans cet espace de conscience que les mécanismes de défense, les filtres s’amoindrissent, voir disparaissent, facilitant le travail de suggestions thérapeutiques. Il ouvre l’accès à votre inconscient.

    Une fois en sommeil sophronique, le thérapeute vous amène, toujours par des directives verbales, à visualiser des images, des symboliques, des métaphores, à vous rémémorer des situations agréables du passé ou du présent ou vous projeter dans la futur positivement. C’est la suggestion thérapeutique.

    Puis, le thérapeute vous ramnène à l’état de vigilance de veille, toujours par un processus verbal (la désophronisation)
  • Dialogue post-sophronique. A votre « réveil », vous pouvez, si vous le souhaitez, exprimer vos ressentis, vos souvenirs de cette sophronisation.
  • Avec le sophrologue, vous fixerez les exercices de relaxation dynamique que vous effectuerez chez vous et leur régularité, afin d’acquérir l’autonomie necéssaire à votre processus de guérison et de bien-être.

Il est conseillé de suivre au minimum 3 séances, si possible une fois par semaine, afin d’enclencher le processus d’amélioration. Lors du premier entretien, le thérapeute vous explique le protocole choisit, sa durée et son objectif ; ainsi que la déontologie de la sophrologie.


Je vous propose un accompagnement en sophrologie : contactez-moi pour une prise de rendez-vous.

%d blogueurs aiment cette page :