Permaculture – Accompagner le Vivant

Les enfants ne sont pas des distributeurs de bisous

Bisous et consentement

Je n’ai jamais forcé mes enfants à faire des bisous à qui que ce soit, pas même à moi. Leur corps leur appartient. Il ne me viendrait jamais à l’idée de forcer mon compagnon ou une amie ou un parent ou un adulte à faire la bise à quelqu’un, alors pourquoi le ferai-je à un enfant ?

C’est important de respecter son intégrité et lui apprendre que son corps lui appartient et n’est pas l’objet des autres, ni des parents, ni des grands-parents, ni des tontons, tatas etc. L’enfant a le droit absolu de décider qui fait quoi à son corps. C’est la meilleure façon de le protéger des possibles abus, et même adulte de ne pas s’objétiser pour faire plaisir à l’autre, aux autres.

Beaucoup sont vexés quand l’enfant refuse de les embrasser, pensent que l’enfant est mal poli ou ne les aime pas. Cela n’a rien à voir ! Un bisous forcé est il un gage d’amour ? de politesse ? Et la politesse est réciproque : ou est le respect et donc la politesse de forcer à embrasser ? J’explique à mes enfants que c’est sympa de dire bonjour, mais que ce bonjour peut être dit en parlant “Bonjour !” ou avec un signe de la main, mais qu’ils ont le droit de ne pas faire de bisous s’ils ne le souhaitent pas. Et gare à celui ou celle qui les force… 😉

 

Le consentement au bisou est essentiel.
Non respect du (non) consentement de l’enfant = ABUS

 

Certains avancent : “Oh ce n’est qu’un bisou !”. Oui, alors pourquoi insister autant pour juste un bisou ? Pourquoi être si vexé pour juste un bisou ? Pourquoi retirer ce droit à l’enfant de refuser ce bisou ? Et non, ce n’est pas juste un bisou. Un bisou imposé envoie de nombreux messages qui s’ancrent profondément. Cela dit à l’enfant que son corps ne lui appartient pas, que son avis, son envie passe après celle de l’adulte (parent ou autres), que son corps est un objet pour faire plaisir à l’autre. C’est la porte ouverte aux abus et notamment sexuels, où l’adulte prend pour normal des abus sexuels, même fait l’amour pour faire plaisir à l’autre et non car il en a réellement envie.

Puis ce “juste un bisou” se transforme en “juste une caresse”, “juste une main aux fesses”, “juste une main sur les seins”… Je l’ai personnellement entendu quand je refusais de faire la bise et même dire bonjour à l’ami de mon père car systématiquement il me touchait les fesses. Ce n’était pas grave, c’était pour rire. J’avais sale caractère. Jusqu’au jour où il a abusé de moi et que j’ai subi ses attouchements sexuels des années plus tard (et sauvée par l’arrivée d’un ami à moi). Je n’ai pas osé frapper cet homme, de peur de me faire disputer par mon père. Mon père a été choqué quand je lui ai dis ça. Il en a pleuré. Cet homme a violé plusieurs autres petites filles, enfants de ses amis proches.

 

Autre article du site à lire sur le même sujet : Le consentement expliqué aux enfants

 

Je vous invite à lire ces articles :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :