Accompagner le Vivant, pour une meilleure relation à Soi et au Monde

Un thérapeute est un être humain

Je suis thérapeute psycho-corporel, praticienne-enseignante Reiki Usui et Shamballa, accompagnatrice parentale… et je suis une humaine, une femme, une maman, une amie, j’ai été une épouse, j’ai été une enfant…

Je sais qu’il m’est parfois reprochée de montrer ma « vraie » vie, ma vie telle qu’elle est, avec ses hauts et ses bas, mes réussites, mes échecs, mes guérisons et mes zones d’ombres encore présentes.

Je sais que certaines personnes ne prennent pas rendez-vous avec moi pour cela : je n’ai pas une vie idyllique, je ne suis pas parfaite, mes enfants, ma famille, mon couple ne sont pas parfaits. Comment pourrai-je être une bonne thérapeute ?

Vous pensez réellement qu’un thérapeute est une personne qui a atteint l’illumination ? Qui a une vie paradisiaque ? Qui est tout le temps positive, au top de sa forme, sans aucune émotion dites négative ?

Si vous pensez cela vous vous leurrez ou vous laissez leurrer…

Un thérapeute est avant tout un être humain, avec une vie d’être humain… parfaitement imparfait.

Je suis comme vous tous.tes, j’ai une histoire, je suis sur le Chemin. J’ai des blessures, des conditionnements, des schémas, des émotions…. J’ai des guérisons bien ancrées, des ombres transmutées en Lumière, il me reste des blessures dont j’ai conscience et sur lesquelles je travaille, d’autres qui feront surface certainement un jour, d’autres que j’ai pensé guéries et qui remontent et sur lesquelles je (re)travaille.

Oui, j’ai 25 ans de travail sur moi, de prise de conscience, d’acquision et de pratiques « d’outils ».

Oui, il m’est essentiel de me montrer telle que je suis – humaine – avec ma vie humaine. C’est ce qui fait toute mon authenticité.

C’est ce qui me permet aussi cette capacité d’entrer en empathie avec mes coachés, mes élèves, de comprendre leur chemin et là où ils en sont… car j’ai parcouru et je parcours ce chemin, moi aussi, en tant qu’humaine.

Oui, j’ai suffisamment de lucidité, de conscience et de responsabilité pour savoir là où j’en suis sur mon chemin et pouvoir dire « Là, désolée, je ne peux pas vous accompagner », car ça résonne avec là où j’en suis ou ce que je traverse sur l’instant. Elle est là toute la responsabilité du thérapeute, connaître et accepter ses limites à l’instant T.

J’ai toujours évité les groupes spirituels ou de thérapeutes, là où chacun flatte son égo…

Je ne suis pas en dehors du Cercle, je ne suis pas au centre du Cercle, je suis comme vous tous.tes, dans le Cercle.

(c) crédit photo inconnue – si elle vous appartient, contactez moi

Erika Tombolato

Thérapeute psychocorporel
Praticienne et enseignante Reiki Usui et Shamballa
Accompagnatrice parental

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Commentaire sur “Un thérapeute est un être humain”

%d blogueurs aiment cette page :