Permaculture – Accompagner le Vivant

la respiration par le ventre : arme anti-stress !

Bonsoir,

Je vous propose un exercice : la respiration par le ventre.

Je débute toujours une séance de sophrologie avec cet exercice. Il est très efficace pour gérer le stress, les émotions débordantes. Respirer par le ventre permet de se recentrer, rassembler ses énergies.

Il peut se faire en toutes situations et discrètement (au travail par exemple).En fait, la respiration par le ventre est la respiration que nous avions bébé et que les animaux ont. Observez un jeune enfant entrain de dormir ou un animal, et vous verrez son ventre monter et descendre. Nous sommes devenus tellement stressé, que nous avons perdu cette respiration et nous ne respirons que par les poumons et donc d’une façon incomplète. Une bonne oxygénation de notre corps nous amène une relaxation des muscles, des organes et de l’esprit 😉

Voici la marche à suivre :

1/ Mettez vous debout ou assis (ou couché). Mais je préfère debout ou assis, car dans ce sont les postures dans lesquelles nous sommes le plus souvent dans notre quotidien. L’idée est de se détendre, se recentrer et calmer notre mental dès que nous en ressentons le besoin.

2/ Si vous êtes DEBOUT

  • Vous fermez les yeux.
  • Vous écartez les pieds de la largeur du bassin, vous décontractez l’ensemble de votre corps, vous pouvez plier très légèrement les genoux (afin d’être souple et flexible dans votre vie).
  • Vous prenez conscience de vos pieds posés sur le sol, de vos points d’appuis.
  • Vous imaginez des racines qui sortent de vos plantes de pieds et s’enfoncent loin dans la terre, afin de bien vous enraciner.

Si vous êtes ASSIS

  • Vous vous asseyez le dos bien droit et de sorte à poser les pieds à plat sur le sol.
  • Vous fermez les yeux.
  • Vous relâchez bien votre corps.
  • Vous prenez conscience de vos fesses posées sur la chaise et vos pieds sur le sol, de vos points d’appuis.
  • Vous imaginez des racines sortant de votre coccyx et vos plantes de pieds qui entrent dans la terre, afin de bien vous enraciner

3/ Vous pouvez poser vos mains sur votre ventre si vous avez besoin de sentir votre ventre, en restant bien détendu ou alors vous laissez les bras ballants le long du corps.

4/ Vous commencez à INSPIRER par le nez, doucement, profondément, en remplissant vos ‘épaules”, vos ‘poumons’ et votre ‘ventre’. Votre ventre se gonfle à l’INSPIRATION, comme un ballon de baudruche. (vous pouvez imaginez une vague qui monte, aussi).

5/ Puis vous EXPIREZ par la bouche doucement et profondément (vous pouvez entendre l’air qui sort), en vidant le ventre, les poumons et les épaules. Vous pouvez imaginer le ballon de baudruche qui se vide (ou la vague qui redescend).

6/ Vous continuez ainsi pendant quelques minutes (ou minimum 3 cycles complets INSPIR/EXPIR). Vous respirez ainsi doucement, tranquillement, à votre rythme, sans forcer, sans crispation. C’est un moment agréable et doux pour vous, votre corps et votre esprit.

7/ Vous gardez bien les yeux fermés et reprenez une respiration plus “naturelle“. Vous prenez un moment pour sentir votre corps, votre état intérieur, prendre conscience et intégrer l’état de détente dans lequel vous vous sentez, sans jugement, juste ‘ce qui est’.

8/ Puis, vous pouvez ouvrir les yeux et revenir ici et maintenant.

Si cet exercice vous semble difficile, laisser glisser. Ce n’est pas un challenge. Persévérez. Faites le tous les jours, même plusieurs fois par jour, ne serait ce que 5 minutes. Plus vous le pratiquerez, plus il vous semblera facile et un jour vous n’y penserez même plus, vous respirerez par le ventre d’une façon automatique 😉

Je propose à mes patients et élèves de le faire une fois par jour minimum. Le faire le matin, au réveil, vous permet de vous mettre dans un état d’esprit positif pour débuter votre journée. Le soir, il vous permet de vous nettoyer de votre journée, vous recentrer et favorisera un bon sommeil. Vous pouvez aussi le faire en journée, quand vous vous sentez tendu, stressée, traversé par des émotions désagréables.

Là aussi, à force de le faire, cela deviendra un reflexe.

Personnellement, je le fais dès que je sens le stress monter pour empêcher qu’il prenne de l’ampleur ou quand je me sens mal, envahi par des émotions fortes ou quand je suis malade.

Je vous souhaite une ‘bonne respiration’ 😉 et une merveilleuse soirée ❤

J’attends vos retours !

Vous pouvez venir pratiquer et apprendre divers outils de la sophrologie au cours collectifs que j’anime ou suivre un accompagnement individuel et personnalisé.

Erika Tombolato – L’Antre d’Imala

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :